Le projet WRC (Water Resilient Cities) est un projet transfrontalier issu du programme de cooperation européen “Interreg 2 Mers 2014-2020”. Celui-ci intègre des partenaires néerlandais, britanniques, belges (Flandres) et français.

La Région des 2 Mers se caractérise par un important processus d’urbanisation. Les systèmes d’assainissement pluviaux  existants sont bien souvent issus d’une autre époque et ne peuvent plus assurer leur rôle lors d’évènements pluvieux importants. Les problèmes liés à cette obsolescence sont par ailleurs  fortement renforcés par le changement climatique, processus qu’il est aujourd’hui nécessaire de considérer dans l’aménagement urbain.

La mise en place de techniques alternatives et durables de gestion des eaux pluviales (SUDS) peut, à son échelle, contribuer à enrayer ce phénomène. Le recours à ces techniques s’effectue encore toutefois trop peu sur la Région des 2 Mers.

Le projet WRC a pour objectif d’améliorer la capacité d’adaptation des villes face aux évènements pluvieux importants. Les villes doivent être résilientes.

Afin d’encourager la mise en place de techniques alternatives et durables par les décisionnaires, une mise en valeur des bénéfices qu’apportent les SUDS en milieu urbain doit être effectuée, et cela notamment dans les territoires à fort caractère historique.  

Le projet met donc en lumière les nombreuses aménités existantes issues des SUDS : coûts réduits, bien-être, réduction des îlots de chaleur urbain, amélioration de la qualité de l’eau, expansion du réseau de la trame verte et bleue…

Plusieurs projets pilotes sont à ce jour en cours dans le cadre de ce programme transfrontalier. Une fois achevés, ceux-ci ont pour objectif de faire figure de vitrine pour l’usage des techniques alternatives et durables.

En France, les communes Condette et Wimereux sont intégrées à WRC. Toutefois, seule la commune de Wimereux pourra mener à terme son projet et le présenter au reste des partenaires européens. La commune de Condette concrétise son schéma de gestion des eaux pluviales avec un regard nouveau en phase avec la philosophie de WRC.

Outre les sites pilotes, la promotion des SUDS est également assurer par la mise en place d’un guide de référence, papier et en ligne, regroupant le travail de l’ensemble des partenaires européens, sur la mise en place opérationnelle des SUDS sur un territoire, avec notamment la présentation des projets aboutis au sein du projet WRC. Le SYMSAGEB joue un rôle prépondérant dans sa conception avec l’Université de Vives (Belgique) et Boulogne-sur-Mer Développement Côte d’Opale.

Un concours avec l’obtention d’un prix sera également organisé pour valoriser et récompenser les initiatives des décideurs politiques et aménageurs souhaitant privilégier un système d’assainissement pluvial qui se veut davantage en adéquation avec les enjeux climatiques actuels. Afin d’initier le processus de conception et ainsi permettre une organisation efficiente du concours, le SYMSAGEB a effectué un travail préparatoire portant sur la rédaction du règlement et des dossiers de candidature.

Le projet WRC s’inscrit dans des enjeux actuels et futurs. Deux principales perspectives existent pour le territoire du boulonnais avec tout d’abord une mise en lumière de ses structures, privées et publiques, auprès des partenaires transfrontaliers. En effet, le travail de co-création effectué, dont les divers évènements Interreg associés, permet de générer un dialogue et un phénomène de réseautage auprès de toutes les parties prenantes à WRC. Des partenariats s’effectuant même au-delà du Territoire des 2 Mers sont également envisageables. L’émergence de projets permettant d’accroitre la résilience des villes aux épisodes pluvieux importants constitue l’objectif premier de cette co-création et de se réseautage.

Par ailleurs, la promotion des techniques alternatives et durables en assainissement pluvial peut faire écho auprès des décideurs politiques locaux et être ainsi source d’inspiration en vu de la réalisation de Schémas Directeurs de gestion des Eaux Pluviales (SDEP).